Veille du 12/02/13

  • Imprimer
  • Réduire la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook

12/02/2013

Actualités, études et chiffres, veille juridique, offres et plateformes

 

Veille HADOPI

Département Recherche, Etudes et Veille

 

 

Retrouvez toute la veille Hadopi sur Scoop.it 

 

Afin de contribuer au respect de l'environnement, n'imprimez cette veille que si nécessaire.

 

ACTUALITES 

 

VEILLE JURIDIQUE 

 

La SVOD : l'eldorado de la vidéo à la demande en France

 

Bouygues Télécom condamné pour avoir refusé de communiquer des données d’identification

http://www.legalis.net/spip.php?page=breves-article&id_article=3601

 

Hadopi néo-zélandaise : 557 $ pour deux chansons téléchargées illégalement

http://www.pcinpact.com/news/77443-hadopi-neo-zelandaise-557-pour-deux-chansons-telechargees-illegalement.htm

 

 

Un tribunal du Caire demande le blocage de Youtube en Egypte

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/02/09/un-tribunal-du-caire-demande-le-blocage-de-youtube-en-egypte_1829673_3212.html

 

Feds Urge Supreme Court to Let Stand $222K Landmark File-Sharing Verdict

http://www.wired.com/threatlevel/2013/02/scotus-obama-file-sharing/

 

 

EU data law draft uses language—word-for-word—from US, EU corporations

http://arstechnica.com/tech-policy/2013/02/eu-data-law-proposal-uses-language-word-for-word-from-us-eu-corporations/

 

Le féminin de Cador ? Cada ?

http://www.actualitte.com/legislation/oeuvres-indisponibles-le-ministere-de-la-culture-au-dessus-des-lois-40033.htm#rssowlmlink 

« Dailymotion et Canal + sont bien placés pour devenir le leader de la vidéo à la demande en abonnement en France. Tous s'activent avant l'arrivée de l'ogre américain Netflix ».

http://obsession.nouvelobs.com/high-tech/20130210.OBS8397/la-svod-l-eldorado-de-la-video-a-la-demande-en-france.html 

 

Internet défie la télévision avec ses propres séries exclusives

« Kevin Spacey, l'acteur aux multiples oscars, ne joue actuellement ni pour le cinéma ni même pour la télévision : depuis la semaine dernière, il apparaît dans une série diffusée uniquement sur Internet, via Netflix. Les 13 premiers épisodes de “House of Cards“ sont disponibles sur le site de vidéo à la demande, suscitant à la fois l'enthousiasme des internautes et l'inquiétude des studios de cinéma et des chaînes de télévision ».

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202557575661-internet-defie-la-television-avec-ses-propres-series-exclusives-537011.php

 

Une bibliothèque sans livre : le Texas franchit le pas

« (…) La bibliothèque “sans livre“ que se propose d'ouvrir le comté de Bexar, à défaut d'être révolutionnaire, présente ceci de singulier qu'elle est pionnière en son genre : ici point de livre papier. Rien que du numérique.  Il s'agirait de la première bibliothèque municipale à bannir le papier de ses rayons. La démarche n'est pas neuve, une poignée d'universités américaines avait d'ores et déjà franchi le pas».

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-bibliotheque-sans-livre-le-130496

 

OFFRES ET PLATEFORMES 

Fibre optique : les télécoms sacrifiées dans le budget européen 

 

 

Netflix se renforce aux Etats-Unis

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202557575754-netflix-se-renforce-aux-etats-unis-536975.php

 

 

Spotify s'invite sur Windows Phone 8

http://www.clubic.com/os-mobile/windows-phone-8/actualite-540428-spotify-windows-phone-8.html

 

 

Origin, la plateforme de jeux d'EA, disponible sur Mac

http://www.clubic.com/jeu-video/actualite-540346-origin-plateforme-jeux-ea-disponible-mac.html

 

 

Vidéo à la demande par abonnement : la SACD et l’ADAGP signent un contrat avec Canalplay Infinity

http://www.sacd.fr/Video-a-la-demande-par-abonnement-la-SACD-et-l-ADAGP-signent-un-contrat-avec-Canalplay-Infinity.3263.0.html

 

 

Mixest - Site de découverte musicale

http://www.mixest.com/0l2

 

 

Aupeo ! – Web-radio intelligente

https://www.aupeo.com/ 

 

« Les crédits alloués aux télécoms ont été drastiquement revus à la baisse à 1 milliard d'euros dans l'accord sur le budget de l'Union. Neelie Kroes et les professionnels du secteur expriment leur déception ».

http://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/20130211trib000748109/fibre-optique-les-telecoms-sacrifiees-dans-le-budget-europeen-.html

 

ETUDES ET CHIFFRES 

 

Publication d’une étude qualitative sur les « Digital Natives » (15/24 ans) : perceptions et pratiques de consommation de biens culturels dématérialisés

Analyse : L’institut CSA a réalisé pour l’Hadopi une étude qualitative sur les « Perceptions et pratiques de consommation des Digital Natives en matière de biens culturels » auprès des 15-24 ans. 6 « mini-groupes » ont été conduits en décembre 2012 auprès de 3 tranches d’âge : les 15-18 ans, 19-21 ans et 22-24 ans.

Parmi les principaux enseignements de l’étude, on peut notamment relever les points suivants :

- Cette population considère davantage les biens culturels dématérialisés (notamment musique, films et séries TV au sein de notre échantillon qualitatif) comme du divertissement que comme de la culture (culture = sérieux, apprentissage pour eux et fait donc avant tout référence au théâtre, musée, etc.)

- Les 15-24 ans valorisent la praticité de la consommation en ligne (un accès partout et à tout moment), qu’ils pratiquent au quotidien. A l’inverse, les biens physiques s’inscrivent pour eux dans une utilisation plus occasionnelle mais également davantage porteuse d’émotion. De sorte, que le paiement paraît plus naturel pour les biens physiques, qui permettent un attachement à l’objet, que pour les biens dématérialisés, davantage dans le fonctionnel.

- S’ils distinguent assez bien les sites d’accès licites des sites illicites, les 15-24 ans restent pragmatiques, c’est la gratuité de l’accès aux œuvres qui prime sur tout autre critère de choix au sein de l’offre.

- Des différences d’attitudes émergentes à l’égard de la consommation de biens culturels dématérialisés, selon la tranche d’âge : les 19-21 ans et une partie des 22-24 ans ont des attitudes décomplexées à l’égard de leurs pratiques illicites et se montrent peu respectueux des droits d’auteur. Les 15-18 ans et une partie des 22-24 ans en revanche, se montrent globalement les plus concernés par ces droits, avec un regard plus responsable concernant leurs pratiques illicites.

- Les 15-24 ans distinguent assez bien les sites licites des sites illicites, avec toutefois quelques confusions persistantes, notamment gratuit = illicite

- Il existe pour les « Digital Natives » une gradation dans la « gravité » perçue des pratiques illicites : le streaming est le moins impliquant (simple visionnage en ligne), le téléchargement qui implique d’enregistrer l’œuvres sur son ordinateur se situe un cran au-dessus. Enfin, la mise en ligne dans un but de partage apparaît comme la pratique la plus « sérieuse » dans la mesure où l’internaute est actif.

- Le site légal idéal est pour eux polyvalent (toutes les catégories de biens accessibles sur un même site), peu onéreux et fonctionnel (navigation, qualité de l’image et du son…).

http://www.hadopi.fr/observation/publications/lhadopi-publie-une-etude-qualitative-sur-les-digital-natives-1524-ans-perce