L'équipe dirigeante

Les tâches opérationnelles de la Haute Autorité sont confiées à deux directions, un département et une mission qui travaillent en soutien du Collège et de la Commission de protection des droits. Elles sont réparties en Direction des Affaires Générales (DAG), Direction de Protection des Droits (DPD), Département Diagnostics, Recherche et Développement et mission interservices « promotion et protection des œuvres » (MIPPO). Le Secrétaire général est chargé du fonctionnement et de la coordination des services sous l’autorité du président.

Pauline BLASSEL

Secrétaire générale par intérim de la Haute Autorité

Pauline Blassel a rejoint l'équipe de l'Hadopi en 2012.

Diplômée de l'Ecole Centrale comme ingénieur d’affaire spécialisée en mathématiques et décision, elle y réalise ses travaux d’étude dans l’unité informatique et son mémoire au sein de l’unité sciences humaines et sociales. Elle exerce en premier lieu comme consultante au sein de l’agence de conseil Image 7, plus particulièrement sur les problématiques liées à son déploiement sur Internet.

Elle rejoint en 2008 les équipes de la Présidence de la République, où elle intervient principalement sur des fonctions Internet, et ponctuellement au service financier. En 2012, elle devient coordinatrice du Département Recherche, Etudes et Veille dont elle conduit le protocole d'observation qui comprend des travaux de recherche en informatique et mathématiques appliquées, des études qualitatives et quantitatives, des travaux de veille et de documentation.

Depuis décembre 2013, elle dirige les affaires administratives et financières. et devient Secrétaire générale adjointe de la Haute Autorité en janvier 2014

Pauline Blassel devient Secrétaire générale par intérim à compter de septembre 2015.

Anna BUTLEN

Directrice de la direction des affaires générales, Chef du bureau des affaires juridiques

Anna BUTLEN, diplômée de l'Ecole d'avocats du Barreau de Paris en 2003, est titulaire du DESS de contentieux de droit public et du DEA de droit public interne de l'Université Paris I-Panthéon Sorbonne.

Avocate publiciste, elle a pendant plusieurs années conseillé et assisté au contentieux une clientèle d’administrations et d’entreprises publiques ou privées sur des montages juridiques complexes et opérations administratives et économiques d’envergure de nature contractuelle ou institutionnelle. En 2009, elle quitte le barreau de Paris pour le ministère des finances où elle intègre l’agence du patrimoine immatériel de l'Etat (APIE) en charge des projets de valorisation des droits de propriété intellectuelle de l’Etat, des données publiques, des savoir-faire et autres actifs immatériels publics.

Forte de ces expériences en droit public et en droit de la propriété intellectuelle, elle rejoint la direction des affaires juridiques de l’Hadopi en 2013 pour traiter des questions de régulation et des problématiques institutionnelles et fonctionnelles internes de l’autorité et devient directrice juridique adjointe. En 2015, lui sont confiées les fonctions de Directrice de la direction des affaires générales de l’Hadopi dans le cadre d’une réorganisation des services. Elle assure, à ce titre, le rôle de chef du bureau des affaires juridiques ainsi que  la coordination des équipes en charge des achats et de la facturation, des fonctions RH, administratives et techniques.

 

Emilie PASSEMARD

Emilie PASSEMARD

Directrice de la Protection des Droits

Juriste à double compétence en droit et informatique, Emilie Passemard est titulaire d’un certificat d’informatique appliquée au droit, acquis en parallèle d’une maîtrise en droit privé, et d’un DESS « Droit et systèmes d’information » de la faculté de droit de Toulouse (1997).

Après son stage de fin d’étude, elle intègre la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). D’abord à la direction juridique, où elle est en charge du secteur « Justice – Libertés publiques », elle rejoint en 2001 le service des plaintes au moment de sa création, afin d’instruire les réclamations des particuliers dans des secteurs diversifiés (libertés publiques et internet, notamment). En 2006, lui est confiée la création du service chargé du premier contact des usagers avec la CNIL, qu’elle dirige pendant 5 ans, au cours desquels elle pilote notamment la mise en place d'une plate-forme téléphonique de renseignements juridiques et le chantier de dématérialisation des procédures de déclarations auprès de la CNIL.

Experte en protection des données personnelles et forte de quinze années d’expérience professionnelle dans le secteur du numérique, elle rejoint la direction de la protection des droits de l’Hadopi en 2011, comme adjointe de la directrice, pour participer au déploiement de la procédure de réponse graduée.

En mai 2016, elle devient directrice de la protection des droits.