Deuxième vague du Baromètre de l'Offre légale

  • Imprimer
  • Réduire la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook

12/12/2013

Dans le cadre de sa mission légale d’observation des usages licites et illicites, l’Hadopi (Département Recherche, Etudes et Veille) a mis en place un baromètre dédié à l’offre légale de biens culturels dématérialisés.

L’Hadopi publie les résultats de la deuxième vague du Baromètre de l'Offre légale menée par l’institut d’études Harris Interactive auprès d’un échantillon national représentatif des internautes de 15 ans et plus.


Télécharger le rapport d’étude
Télécharger la note de présentation


Résultats :

 

Globalement, en 9 mois, soit entre le « terrain » de la vague 1 et celui de la vague 2 du baromètre de l’offre légale, on ne constate pas d’évolution significative dans les perceptions des internautes interrogés à l’égard de l’offre légale.

 

Les indices d’attractivité calculés à partir des réponses des internautes font apparaître :

 

  • Un groupe relativement homogène de catégories de bien (jeux vidéo, logiciels, photos et musique/ vidéo clips) dont l’indice se situe à 62/100,
  • Un second groupe de biens culturels plus en retrait (le livre, les séries TV et les films), pour lequel l’indice d’attractivité s’établit à 56 ou 57/100. On notera le léger repli de l’indice du livre (non significatif d’un point de vue statistique) dans cette vague, dont l’évolution devra être suivie lors des prochaines vagues du baromètre.

 

1)    Connaissance de l’offre légale


La connaissance de l’offre légale est stable par rapport à la vague 1 du baromètre : 68% de ceux qui consomment des biens dématérialisés connaissent au moins une offre légale (vs. 70% en vague 1, une différence non significative).

 

Les offres légales les plus connues des consommateurs restent celles des Logiciels (72%), des Livres (70%) et de la Musique / Vidéo clips (68%).

2)    Appréciations par critère


D’une manière générale, la perception de l’offre légale selon les différents critères définis est stable par rapport à la vague précédente.

 

L’offre légale dans son ensemble recueille, comme lors de la vague 1, les meilleures évaluations sur les critères de :

 

  • Qualité technique (81%), globalement bien notée pour toutes les catégories de bien,
  • Facilité à trouver les produits et services recherchés (72% pour l’offre légale dans son ensemble), les séries TV (65%) et les films (62%) étant toutefois plus en retrait sur ce critère.

 

Viennent ensuite les critères de variété et de degré de nouveauté des produits ou services, qui se situent à des niveaux similaires pour l’offre légale dans son ensemble (respectivement 70% et 68%). Toutefois, on constate des disparités selon les catégories de bien :

 

  • Variété: les jeux vidéo (84% jugent l’offre variée) et les logiciels (79%) recueillent les scores les plus élevés ; tandis que les Films (66%), les Séries TV (64%) et les Livres (60%) sont moins bien évalués sur ce critère.

  • Degré de nouveauté: les jeux vidéo (77% estiment l’offre récente), la musique (74%) et les logiciels (73%) sont les mieux évalués ; à l’inverse, les films (63%), photos (63%) et les séries TV, malgré une amélioration de ces dernières (64% vs. 55% en vague 1), sont perçus comme offrant le moins de récence.

  
Quelle que soit la catégorie, l’offre légale dans son ensemble est jugée (très) chère (à 81%). Les offres légales de logiciels (seulement 18% les jugent « pas chers »), de jeux vidéo (18% « pas chers ») et de films (19% « pas chers ») apparaissent comme les plus onéreuses.

 

Au final, l’offre légale dans son ensemble est jugée satisfaisante par 64% des consommateurs (vs. 61% dans la vague 1, différence non significative). La photo (75% se disent satisfaits), les jeux vidéo (74%) et les logiciels (73%) recueillent les plus forts taux de satisfaction. Deux produits sont très en retrait : les Séries TV (59%) et les Films (53%).

L’offre légale dans son ensemble performe sur les 2 mêmes composantes que lors de la 1ère vague : la Qualité technique de façon très nette et pour tous les biens évalués et la Facilité à trouver, deux éléments qui semblent satisfaire les internautes, à ce jour.

 

Le Niveau de prix, jugé trop élevé quel que soit le bien reste la composante qui minore significativement l’attractivité de l’offre légale, dans son ensemble.

3)    Indice d’attractivité


L’indice composite d’attractivité de l’offre légale dans son ensemble s’établit aujourd’hui à 62/100 (vs. 60/100 pour la vague 1 – différence non significative).

 

Concernant les indices par catégorie de bien, on observe un premier ensemble de biens culturels relativement homogène composé des Jeux vidéo (62/100), Logiciels (62), Photos (62) et Musique / Vidéo clips (62).


On trouve ensuite au même niveau les Livres (57/100, en léger retrait par rapport à la vague 1, sans que ce soit significatif, à relier notamment à une perception de « cherté » accrue dans cette vague) ; et, en phase avec les précédents constats sur la récence, la variété et la cherté de l’offre légale, les Séries TV (57) et les Films (56), qui obtiennent des scores stables par rapport à la vague précédente.

NB : La significativité des résultats est validée par un test statistique. D’une manière générale, on choisit pour ce test statistique, un seuil de confiance de 95 ou 99% (correspondant à un risque d’erreur de respectivement 5 ou 1%). Dans le cas du baromètre de l’offre légale, le seuil de confiance choisi est le plus exigeant, soit un seuil à 99%.